Lunch-box : comment bien préparer sa boîte à déjeuner ?

0

Préparer son déjeuner à l’avance et l’emmener avec soi au bureau ? C’est une excellente solution pour un repas économique et équilibré, et pour éviter de craquer au dernier moment pour un sandwich ou un repas trop riche. Et pour se préparer un déjeuner qui fait envie à tous les collègues, rien de tel qu’une jolie lunch-box.

Mais au fait, qu’est-ce qu’une boîte à déjeuner et pourquoi est-ce tellement tendance ?

Lunch-box, boîte à déjeuner, bento-box…
mais qu’est-ce que c’est ?

La lunch-box est particulièrement répandue dans la culture nord-américaine : il s’agit d’une boîte dans laquelle on prépare le déjeuner des enfants avant qu’ils ne partent à l’école. C’est aussi une habitude ancrée dans la tradition japonaise. Les Japonais ont même fait de leurs paniers-repas un art véritable, avec des « bento-box » qui font saliver les gourmands au moment de la pause déjeuner !

En France, cette tendance séduit de plus en plus depuis quelques années. Le principe : prévoir un déjeuner à la fois diététique et esthétique. Il s’agit de se faire plaisir au moment de la pause repas, en se remplissant les yeux aussi bien que l’estomac ! Allez, on peut bien l’avouer… on a toujours plus d’appétit quand c’est joli !

Que faut-il mettre dans sa boîte à déjeuner ?

La première astuce, c’est de trouver une boîte à déjeuner, une bento-box ou une lunch-box qui soit pratique, facile à nettoyer et d’une taille suffisante pour son repas. Une boîte trop encombrante, pas étanche ou peu pratique ne trouvera jamais sa place dans un sac le matin ! Il existe également des boîtes isothermes, ou avec des compartiments.

Une fois la boîte à déjeuner parfaite trouvée, il faut adopter les bonnes habitudes pour préparer son déjeuner à l’avance. Voici quelques conseils pour imaginer sa « box » :

  • Prévoir une portion supplémentaire sur le menu du soir : c’est la solution la plus rapide et qui sera la moins contraignante. Pensez à garnir la box avant de passer à table, cela évitera la tentation de « finir le reste du plat » !
  • Agrémenter les restes pour imaginer un repas sympa pour le déjeuner du lendemain : c’est économique et on évite les déchets, ce qui est tout à fait dans l’esprit écolo de la lunch-box.
  • Composer sa box en respectant un bon équilibre entre les féculents, les protéines et les légumes. On prévoit un peu de tout sans excès, ou alors on tient compte de ses impératifs du moment.
  • Enfin, on privilégie l’esthétique ! Ce qui fait aussi le succès de la lunch-box, c’est son côté ludique et créatif. On peut donc jouer avec les couleurs, la présentation et le mélange des saveurs.

Photos ©Unsplash.com

Partager.

A propos de l'auteur

Répondre